mercredi 23 janvier 2008

Ce qu'ils sont devenus - Rare shells 4/50

Quatrième épisode de la série relative au destin des 50 espèces mises en avant par S. Peter Dance dans "Rare Shells" : voici Spondylus regius Linné, 1758

Dance lui consacre la dernière et cinquantième notule de son livre, et montre que Spondylus regius apparaît vraisemblablement dans la littérature généraliste bien avant sa description par Linné. Dans A journey to Paris in the year 1698, paru en 1699, Martin Lister évoque "a large Blood-red Spondile", que Dance suppose être Spondylus regius, et pour lequel un duc d'Orléans (mais lequel ?) aurait dépensé "900 livres". L'extrait peut d'ailleurs être retrouvé sur Google Books :

Spondylus regius peut atteindre des dimensions spectaculaires - le record mesurerait plus de 260 mm, épines comprises. A noter, sur ce spécimen de "seulement" 197 mm, la présence de valves - malheureusement uniques - de plusieurs Ostreidae, a première vue Lopha cristagalli Linné, 1758.


Spondylus regius Linné, 1758 - 197 mm, Philippines

1 commentaire:

Calyptre77 a dit…

Super sympa les valves d'huitres sur la coquille.