vendredi 11 avril 2008

Ce qu'ils sont devenus - Rare shells 6/50

Sixième épisode de la série relative au destin des 50 espèces mises en avant par S. Peter Dance dans "Rare Shells". Celui-là est consacré à une petite volute, Cymbiola chrysostoma (Swainson, 1824)*.

Il y a près de 40 ans (le livre date de 1969), on ne savait quasiment rien de cette coquille ultra rare. Dance mentionne, comme aire de répartition, l'Indonésie, sur la foi de mentions écrites par ses prédécesseurs ("East Indies") et sur la présence de spécimens dans plusieurs anciennes collections néerlandaises. Or l'Indonésie ayant été longtemps colonie des Pays-Bas, et l'espèce n'apparaissant dans quasiment aucune collection récente, il pressent même qu'elle puisse y être endémique. L'intuition est bonne - du moins jusqu'à preuve du contraire.

Cymbiola chrysostoma (Swainson, 1824) - 50 mm, Indonésie

Il y a quelques années encore, Cymbiola chrysostoma était considérée comme l'une des plus rares de Volutes. Depuis, elle a été pêchée en quantités modérées, notamment aux Moluques, mais aussi aux Célèbes et au Timor. Les grands spécimens (plus de 60 mm) à la lèvre bien épaisse restent néanmoins très recherchés, la plupart - comme celui-ci - ne dépassant pas 50 mm et présentant une lèvre encore peu formée.

* L'utilisation des parenthèses pour encadrer le nom de l'auteur a une signification nomenclaturale : il s'agit d'indiquer que l'espèce a été décrite dans un genre différent, en l'occurrence Aulica chrysostoma.

1 commentaire:

Calyptre77 a dit…

C'est vrai qu'elle est bien mignonne celle là !

A+