mardi 1 avril 2008

Trop beau pour être vrai

De 500 à 250 millions d'années avant Michel Drucker, d'étranges bestioles grouillaient au fond des océans. La classe des trilobites (Trilobita) regroupe près de 20 000 espèces, dont l'on suppose qu'elles se nourrissaient en filtrant la vase dans laquelle elles vivaient. Certaines sont particulièrement spectaculaires, comme le prouve ce magnifique exemplaire de Dicranorus monstruosus, provenant du célèbre gisement marocain d'Erfoud.




Sauf que, plus que l'imagination de dame nature, c'est l'habileté des artisans locaux qui est ici célébrée. S'il y a une chose d'à peu près sûre, c'est que ce trilobite n'a jamais vu la mer, du moins pas en ces temps reculés. Il s'agit en effet d'un moulage en résine. Comment en être sûr ? D'abord parce que je l'ai acheté une poignée d'Euros, quant un exemplaire aussi parfait en coûterait probablement plusieurs centaines. Ensuite parce qu'une aiguille chauffée appliquée sur la bestiole produit une légère odeur chimique. Quant à la technique de préparation, elle pourrait bien être parfaitement expliquée ici.


1 commentaire:

Calyptre77 a dit…

C'est peut être un faux, mais il n'en reste pas moins super beau.

A+